Moteur de recherche Nous écrire Plan du site Aide à la navigation Retour à la page d'accueil Participer à un forum S'inscrire à une liste de discussion
 

v

 

 

 

 

 

 

E.P.S Martinique

LA COURSE LONGUE

Document réalisé par les Conseillers pédagogiques en EPS de Martinique avec le concours du CESS de Fort de France.

PRÉSENTATION DU DOCUMENT

Le document  comporte  trois modules  composés chacun de six à sept fiches. Chaque module s’achève par  une tâche d’évaluation qui peut être le point de départ du  suivant. Les fiches ordonnées  en fonction de leur degré de difficulté  prennent en compte l’âge et les capacités physiologiques  des enfants.

Module 1 : courir à allures variées 

Concerne principalement les élèves de cycle I et début de cycle II

Module 2 : courir longtemps sans s’arrêter 

Est davantage adapté aux élèves  du cycle II  voire début de cycle III

Module 3 : courir longtemps à allure régulière

Convient  essentiellement aux élèves du cycle III.

Chaque fiche peut faire l’objet de plusieurs séances d’apprentissage,  le but étant que la majorité des élèves parviennent à l’objectif fixé, les variantes  comprises.

Les classes de SG et CP  mettront en œuvre les sept fiches    du module 1.

Les classes de CE 1 et  CE2    entreront dans l’activité à partir des fiches du  module1 mais  s’attarderont sur les  six fiches du module 2.

Les classes de CM1 et CM2  procéderont de manière similaire pour  les modules 1 et 2  et expérimenteront  en profondeur le module 3.

QUELQUES ÉLÉMENTS DE BASE QUI ONT GUIDE NOTRE RÉFLEXION

Chers collègues,

Nous espérons que les quelques informations  que vous trouverez ci-dessous, vous permettront de mieux cerner les lignes directrices de notre réflexion.

Comment présenter ces éléments simplement, sans toutefois être trop simpliste, tel est notre souci. 

   PHYSIOLOGIE DE L’EFFORT : LES MÉCANISMES ÉNERGÉTIQUES

L’énergie mécanique fournie lors de la pratique d’une activité résulte de processus métaboliques. Elle est fonction de l’énergie chimique disponible dans l’organisme.

Trois mécanismes entrent en jeu de façon complémentaire lors de la pratique d’un exercice physique afin de fournir l’énergie aux muscles. Il faudra distinguer pour chacun d’eux la capacité(durée) totale à fournir de l’énergie et l’intensité (puissance) de cette production d’énergie.

Ces différents processus ne se succèdent pas dans le temps, ils se superposent, chacun étant prédominant en fonction de l’intensité et la durée de l’effort.

1.      Une filière anaérobie alactique : elle est de faible capacité, mais de forte puissance.

Elle est efficace sur des efforts inférieurs à dix secondes.

En course, elle est essentielle sur des efforts de vitesse. Pour les enfants qui nous concernent, elle est primordiale sur des distances de 10 à 40 mètres.

2.      Une filière anaérobie lactique de capacité et de puissance moyennes, elle est efficace jusqu’à deux minutes d’effort environ.

Cette filière est à proscrire chez les enfants …

En effet, au cours de son développement, l’enfant dispose de ressources énergétiques identiques à celles des adultes, mais dans des proportions différentes.

On constate que les ressources de glycogène, au repos, sont plus faibles chez les enfants. La vitesse d’utilisation de ce glycogène est plus basse chez l’enfant que chez l’adulte. Il en résulte que la pratique d’efforts mettant en jeu la filière anaérobie lactique peut présenter de graves inconvénients pour l’enfant. Il apparaît donc que la pratique d’activités intenses mais très brèves ou de longue durée mais d’intensité modérée soit plus adaptée aux capacités physiologiques de l’enfant. Un effort modéré de longue durée est soutenu par la filière énergétique aérobie.

  1. Cette filière aérobie, à l’inverse des deux autres, s’exprime pleinement en présence d’oxygène. Elle est primordiale durant des efforts d’intensité modérée. Sa capacité est immense, elle peut fonctionner plusieurs heures.

Sachant que le système cardio-vasculaire met du temps à se mettre en place, que

l’accrochage cardiaque intervient donc au bout de plusieurs minutes,

conservons à l’esprit qu’il faudra environ quatre minutes de course avant que

la filière aérobie ne prédomine.

Haut de la page

 

 

 

 

 

Cliquez ici pour télécharger le document au format pdf.